• Waremme: il met le feu en cuisinant des confitures


    
Photo prétexte. 
Un habitant de l’immeuble de la rue des Fabriques à Waremme a provoqué un incendie ce mercredi. Les flammes se sont déclarées pendant qu’il cuisinait des confitures. La hotte de la cuisine a été brûlée. L’homme, intoxiqué, s’est rendu à l’hôpital Joseph Wauters.

  • Miss Belgique rend visite à La Meuse

     

  • Le Groupe SNCB va engager 1.500 personnes

    Seront notamment engagés en 2013 des accompagnateurs de train, des conducteurs de train, des techniciens, des ingénieurs, des sous-chefs de gare, du personnel d'entretien et des commerciaux.
    Pour une vue directe sur les emplois: http://www.lescheminsdeferengagent.be/jobs/jobs

  • Gagnez facilement 30000 dollars :-)

    WaremmeLes ingénieurs de la Nasa n’arrivent pas à trouver l’algorithme qui optimiserait l’orientation des panneaux solaires de la station spatiale internationale.  Ils font appel en ligne aux mathématiciens et autres passionnés de calcul.

    Tentez votre chance :-)

  • Un échevin hannutois, victime d'un haker, est-ce possible à Waremme? (update)


    Ce type de piratage est t-il possible à Waremme? La réponse est OUI.
    L'échevin hannutois Douette a donc été victime d'un haker.
    Sa boîte mail extension yahoo.fr ayant été piratée.
    Petite visite au site de notre ville, les adresses  de nos échevins sont les suivantes:

    Bourgmestre Jacques Chabot;  jacques.chabot@skynet.be  difficile à pirater mais pas impossible..

    1er Echevin Mr Mignolet:  vmignolet@gmail.com c'est une adresse relativement facile à pirater danger !

    2ème Echevin Hervé Rigot :  herve.rigot@skynet.be même remarque que pour Mr Chabot

    3ème Echevine Stéphanie Kiproski : stephanie.kiproski@gov.wallonie.be très difficle à pirater.

    4ème  Echevin Martine Dumont : martine.dumont@cybernet.be difficile à pirater mais pas impossible

    5ème Echevin Albert Gérard : carrelage.gerard@gmail.com  c'est une adresse relativement facile à pirater, danger !

    En ce qui concerne les adresses avec extension waremme.be, le DNS de la Ville de Waremme est hosté par une société danoise qui a de bons prix mais qui n'a pas ses serveurs hostés en Belgique...
    Ceci pose de toute évidence un problème de confidentialité et de sécurité juridique en cas de conflit.

    Un audit telecom serieux s'impose :-)

  • Créamalin le samedi matin à Berloz

    comm_presse.jpg

  • 2013 Année d'intense activité solaire - Chaud devant

    3292879712.jpgLe Soleil a ses humeurs. Sa vie est rythmée par un cycle d’activité qui atteint son paroxysme tous les onze ans environ", relève Viviane Pierrard, responsable de la division Vent solaire à l’Institut d’aéronomie spatiale de Belgique. Le dernier maximum s’est produit en 2001, le prochain devrait avoir lieu en 2013.

    Lire la suite

  • Perquisition chez l'Echevin Albert Gérard

     

    Waremme

    Pluvier guignard (oiseau protégé en Wallonie)

    Mr Albert Gérard, notre échevin (PS) de la propreté et du patrimoine, se trouve dans le collimateur de la justice pour possession illégale d'oiseaux et capture d'espèces protégées. (voir le Journal La Meuse de ce jour).
    Mr Gérard pour ceux qui le connaissent un peu, est indéniablement un vrai amoureux de la nature, ce qui ne le dispense pas d'ignorer la loi...
    Nous proposons donc ici, à l'usage de tous, la liste complète des oiseaux protégés en Wallonie.
    Pour notre part, à Waremme Sudinfo, nous préférons les oiseaux en photo, c'est pourquoi nous publierons toutes les photos d'oiseaux que nos lecteurs nous enverrons :-) 

    Vers la liste

  • Alex Vizorek à Waremme, c'était très bien :-) (photos)

    Hier soir donc, Alex Vizorek, était en spectacle à Waremme
    Une salle bien remplie, un artiste attachant.
    Sans aucun doute un beau spectacle, et un excellent moment.
    Voici la dédicace spéciale D'alex Vizorek à l'attention de nos lectrices et lecteurs :-)
    Alex vizorek, WaremmeSans titre 3.jpgAlex Vizorek, WaremmeSans titre 5.jpg à l'actif du Centre Culturel de Waremme. 
     

  • « Alex Vizorek est une œuvre d’art » c'est ce soir au Centre culturel de Waremme : nos gagnants

     slide_viz02.jpg

    Samedi 19 Janvier 2013 – 20h30 – Salle des Douches

    Si Nana Mouskouri et Hugh Grant avaient eu un enfant en lisant le Robert et en écoutant Bach, il en serait le résultat. Disciple de l’élégance et du faire savoir, diplômé autant de la prestigieuse école d’ingénieurs Solvay que du Cours Florent d’art dramat

     ique de Paris, Alex Vizorek est l’inclassable par excellence. Brisant tous les codes, jonglant avec les images, les calembours et les effets scéniques, il n’est jamais là où on l’attend. Ne manquez pas ce nouveau prodige de l’humour, destiné à faire partie des plus grands !

    Drôle, déjanté, surréaliste, "Alex Vizorek est une œuvre d'Art" est un one man show saisissant dans lequel le jeune prodige de l'humour belge vous fera découvrir les Arts comme vous ne les avez jamais vus. Mis en scène par Stéphanie Bataille, récompensé et acclamé de Montreux à Bruxelles, ce spectacle déboule tel un vent de folie dans le paysage humoristique. A ne manquer sous aucun prétexte !

     Renseignements et réservations : 019/58.75.23 ou centreculturel@waremmeculture.be

     Sur place : 12,00€ - Prévente : 10,00€

    Mme Catherine Vassaux et Mr Patrick Bertrand remportent nos 2 X 2 places mises en jeun avec l'aimaible collaboration du Centre Culturel de Waremme

    Merci de votre participation 

  • Baisse de fréquentation au cinéma les Variétés à Waremme -5 %

    
Astérix et Obélix au service de Sa Majesté a réalisé de très beaux scores au Kihuy et aux Variétés.
Cette baisse de 5% s'inscrit dans un cadre de baisse globale dans l'arrondissement.
    Cette baisse touche égalment le Kihuy. Le programmateur du Cinéma, Mr Mawet relativise,
     « 2012 demeure une très bonne annéeMais 2011 avait crevé le plafond avec 50.000 entrées. Difficile de faire mieux! Ceci dit, à part l’année passée, on ne cesse de gagner des spectateurs depuis quatorze ans.»

  • Début d'incendie à Waremme

    Sans titre 3.jpg

     

    Très tôt ce matin début d'incendie rue des remparts à Waremme à deux pas de la maison communale. Le feu a été vite maitrisé par les pompiers et à 7h du matin tout danger était écarté.Plus d'informations sur ce sujet dans la journée. 

  • Dispute d’astronomes sur la masse de la Voie lactée

    Dans ses Contemplations, Victor Hugo évoque "l'astronome, inondé de rayons",qui "pèse un globe à travers des millions de lieues". Si l'on sait aujourd'hui mesurer avec précision la masse du Soleil, des planètes qui l'entourent, de leurs satellites ou bien celle des étoiles lointaines, la tâche est autrement plus compliquée lorsqu'il s'agit non plus d'astres mais d'une galaxie tout entière comme la Voie lactée – à laquelle nous appartenons. Le problème principal tient au fait qu'on ne peut se "contenter" d'additionner la masse des quelque 200 à 400 milliards d'étoiles qu'elle contient.

    Etalées dans une grande spirale d'environ 100 000 années-lumière de diamètre, elles ne sont pas les seules constituants de la galaxie. Ce disque, déjà immense, est englobé dans un halo galactique encore plus grand où, en plus de quelques étoiles, on trouve du gaz et une part non négligeable d'un ingrédient mystérieux : la matière noire. Les astrophysiciens ne la voient pas parce qu'elle n'émet pas d'ondes électromagnétiques. Dans ce cas précis, contrairement à ce que disait Victor Hugo, les astronomes ne sont pas "inondés de rayons"... Ils ignorent aussi la nature de cette matière noire mais supposent de plus en plus qu'elle est composée de particules n'interagissant pas avec la matière ordinaire dont vous et moi sommes faits. Mais, malgré tous ces points d'interrogation, ils savent qu'elle est là car ils constatent les effets de sa masse sur l'ensemble de la galaxie. Sans matière noire, la Voie lactée n'aurait vraisemblablement pas pu se former ni conserver sa stabilité au fil du temps.

    Quelle balance utiliser pour "peser" un ensemble aussi vaste et hétéroclite que notre galaxie ? Suivant l'outil qu'ils utilisent, les astronomes parviennent à des résultats très différents comme l'illustrent les deux derniers travaux en date, pas encore publiés, mais qui ont déjà fait parler d'eux. Le premier est une étude américaine menée à l'aide du célèbre télescope spatial Hubble. Ses auteurs se sont intéressés à une galaxie sphérique naine, Leo I. Découverte en 1950, elle présente la particularité de naviguer dans le voisinage de la Voie lactée à 850 000 années-lumière de nous, c'est-à-dire aux confins du halo galactique.

    Ces astronomes ont tenu le raisonnement suivant : soit Leo I ne fait que passer dans le coin parce que la masse de la Voie lactée est trop faible pour la capturer au lasso de la force de gravitation, soit c'est une galaxie satellite de la nôtre. En étudiant son déplacement dans le ciel sur plusieurs années, on pourra ainsi déterminer sa trajectoire et en déduire la masse de notre galaxie. Mais repérer le déplacement d'un objet aussi lointain n'est pas une mince affaire. Il a fallu comparer, sur des images prises par Hubble en 2006 et 2011, la position de Leo I par rapport à une centaine de galaxies situées en arrière-plan. Résultat : Leo I est bien un satellite de la Voie lactée dont la masse serait équivalente à 1 600 milliards de fois celle de notre Soleil. Une estimation qui serait plutôt élevée si l'on considère que beaucoup de résultats aboutissent à une valeur comprise entre 1 000 et 1 500 milliards de masses solaires (cela dit, la fourchette globale est bien plus large, qui va de 500 à 3 000 milliards de masses solaires).

    Autre son de cloche chez une autre équipe américaine qui, elle, n'a pas utilisé une mini-galaxie proche mais des étoiles très lointaines, toutes situées à plus de 260 000 années-lumière. Elle a présenté ses travaux il y a quelques jours, lors du 221e congrès de l'American Astronomical Society et ses résultats devraient être prochainement publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.L'équipe a trouvé une masse comprise entre 500 et 1 000 milliards de masses solaires, soit moitié moins que ce qui est généralement estimé. Ce qui a poussé la revue Science à titrer "La Voie lactée a-t-elle perdu du poids ?", comme si notre galaxie avait suivi un régime pour maigrir.

    Les astronomes sont donc loin d'être d'accord et se disputent sur la meilleure manière de déterminer la masse galactique. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, ses approximations aussi. L'ennui, c'est de ne pas réussir à réduire la largeur de la fourchette car, comme l'expliquent dans leur article les auteurs de la seconde étude, passer d'une masse élevée à une masse plus faible "a d'importantes répercussions pour les simulations numériques qui tentent de reproduire les galaxies du type Voie lactée". Or, c'est en partie de ces simulations que dépend aujourd'hui notre compréhension de la structure des galaxies, de la manière dont elles se sont formées et aussi de leur devenir.

    Pierre Barthélémy

    Source :  http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/01/16/bagarre-astronomes-sur-la-masse-de-la-voie-lactee/

  • La "Femme chocolat" élue Femme de l'année de Huy-Waremme (photos)

    Les managers ont la cote à Huy-Waremme. Après Olivier Stankiewicz, de la société Cargo lifting à Villers-le-Bouillet, c’est un autre «patron», Rita Cosi, qui remporte le titre de citoyenne de l’année 2012. La chocolatière de Fexhe est donc la grande lauréate, toutes catégories confondues, du concours lancé par La Meuse, Vlan, l’Annonceur et Vlan-Publi-Tout en collaboration avec Vivacité.

    lire la suite

  • Oleye - Début des travaux du faux-Geer

    Des travaux bien utiles viennent de commencer, ce matin,  à Oleye et c'est plutôt une très bonne nouvelle. Les riverains ont reçu une note d'information ce lundi et 3 jours plus tard les travaux d'assainissement ont donc commencé. Nous avons pu rencontrer des ouvriers motivés et volontaires malgré le thermomètre qui affichait -6°.
    Le faux-Geer était devenu une vraie poubelle, des gens n'hésitant pas à y jeter sans vergogne leur détritus. Des sacs poubelles, des canettes...
    Pourtant c'est un milieu biologique très active avec des épinoches, des grenouilles et des canards qui venaient y chercher un calme appréciable.
    Des petits malicieux y ont même relâché des poissons rouges qui ont pu atteindre une taille étonnante.
    D'autres parts, les buissons de la rue de la source hébergent une variété incroyable de petits oiseaux.
    Avec les détritus, de gros rats avaient fait leur apparition.
    C'est peu dire que ces travaux étaient attendus par les riverains.
    Seul bémol les ouvriers au travail ne faisaient visiblement pas grand cas des petits poissons et des grenouilles. Les petits animaux sont par ces grands froids encore plus fragiles. Waremmesignature 180.jpg Les buissons abritant plusieurs petits oiseaux !IMG_0309.JPGCe qu'on aimerait ne plus voir

    DSCN0035.JPGCe qu'on aimerait revoir :-)

  • Challenge neige Waremme :-)

    Envoyez-nous vos plus belles photos de Waremme en neige.
    Nous les publierons toutes :-)
    waremmesudinfo@gmail.com3.jpg

  • Participez à la vie de votre ville : Constitution de la commission consultative communale d'aménagement du territoire et de mobilité

    Le rôle du citoyen reste de participer à la vie de la cité en prenant sa part.
    En vous impliquant vous défendez vos idées et enrichissez votre ville :-)
    Waremme

  • A la découverte du vallon de la Légia à Waremme : c'est demain !

    Jeudi 17 Janvier 2013 - 14h30 - Salle des Douches

    Conférence donnée par Joseph Deleuse dans le cadre du cycle de conférences « La culture aux aînés »

    La Légia, cours d’eau mythique, existe encore avec sa source, ses moulins, ses témoins… bien vivants. De Coqfontaine (Ans) à la Meuse en passant par la Place Saint Lambert, son parcours a laissé des empreintes étonnantes, émouvantes et souvent bien visibles.

    Le vallon de la Légia a attiré dès le Xème siècle une population de plus en plus nombreuse faite de lavandières, de meuniers, de maraîchers, d’horticulteurs, de vignerons et de mineurs. L’histoire de cette rivière est intimement liée à l’abbaye du Val-Saint-Lambert, à Saint Lambert lui-même et à la place éponyme. La Cité de Liège est née dans son cône de déjection. Omaliens, Romains, Princes-Evêques… se sont succédés à cet endroit et y ont laissé des traces archéologiques inestimables. 

    Mais c’est surtout le peuple des artisans, commerçants, et ouvriers liégeois qui lui est redevable des bienfaits de son cours rapide et de ses eaux accueillantes. Ou comment un mince cours d’eau peut influencer la vie de milliers de personnes, durant plusieurs siècles.

    Conférence organisée en partenariat avec Le Conseil Consultatif des Ainés et l’UCP

    Infos et réservations: 019/58.75.23 ou centreculturel@waremmeculture.be