À 18 ans, elle a créé un dispositif pour recharger son smartphone en 20 secondes

Une jeune étudiante américaine a réussi l’exploit de créer un dispositif permettant de stocker un maximum d’énergie pour les batteries des smartphones. Elle a remporté vendredi dernier le premier prix de l’Intel Foundation Young Scientist Award qui récompense les jeunes talents scientifiques.

© DR

Si un smartphone permet de profiter de nombreuses fonctionnalités intéressantes, son utilisation ne permet pas, en revanche, de tenir facilement une journée entière sans le recharger à nouveau. En effet, nombreux sont les utilisateurs à jouer ou à surfer sur Internet de manière abondante, en plus de téléphoner depuis leur terminal provoquant une baisse rapide de l’autonomie de celui-ci. C’est sur base de ce « problème de taille » qu’Eesha Khare, une jeune étudiante de 18 ans, a réussi à mettre au point un dispositif permettant de stocker un maximum d’énergie pour les batteries des smartphones.

« La batterie de mon téléphone se déchargeait trop rapidement » a-t-elle déclaré à NBC News.

Son invention lui a d’ailleurs valu d’être récompensée vendredi dernier en recevant le premier prix de l’Intel Foundation Young Scientist Award, un événement qui récompense les jeunes talents scientifiques et qui se tient annuellement à Phoenix, dans l’Etat de l’Arizona aux Etats-Unis.

Concrètement, le dispositif mis au point par la jeune femme permettrait à la batterie d’un smartphone de se recharger en l’espace de 20 à 30 secondes. Cerise sur le gâteau, son invention permettrait, d’après elle, de recharger 10.000 fois une batterie sans qu’elle soit endommagée. Un nombre extrêmement élevé lorsque l’on sait qu’une batterie actuelle a un cycle de vie environs 10 fois moins important.

Pour le côté technique, sans trop rentrer dans les détails, il s’agit d’un condensateur conçu pouvoir accueillir un maximum d’énergie, « Mon projet a été le développement un nouveau condensateur basé sur le stockage de l’énergie permettant donc de contenir un maximum d’énergie dans un petit volume », a-t-elle expliqué. Mais l’invention de la jeune talentueuse ne se limite pas uniquement aux smartphones, elle pourrait en effet révolutionner la recharge d’autres appareils nécessitant une batterie tels que les ordinateurs portables, les tablettes ou bien encore les appareils photos numériques, etc. 

Vers l'article complet sur lesoir.be

Commentaires

  • bravo, cette invention pourrait arranger beaucoup de personnes mais je pense que si ça n'a pas déjà été développé à l'heure actuelle, c'est que ça arrange beaucoup de dirigeants de nous vendre bcp de matériels et accessoires "périmables" rapidement pour se faire bcp de blé. Donc l'homme est capable de créer de belles choses mais il sera empêché par les bandes de hyènes qui tirent les ficelles de notre docilité!

Les commentaires sont fermés.