Ford 10000 emplois en fumée, en janvier le bilan financier était pourtant très bon.

Ford B MAX Job One Pas de fermetures de sites pour Ford en EuropeAprès la saison des bilans des ventes, voici venir celle des résultats financiers. C’est Ford qui amorce avec un résultat avant impôts et événements exceptionnels de 8,8 milliards de dollars (€6,7 milliards).

Après des années de pertes, Ford continue sur un ton positif pour le 10ème trimestre consécutif. Un trimestre qui reste toutefois marqué par un léger recul du bénéfice, à $1,1 milliard (€830M), soit un recul de 189 millions (€143M – résultat opérationnel avant impôts). La division automobile a représenté $586 millions (€443M) de profit, tandis que la branche financière engrangeait $506 millions (€383M).

Sur l’année, l’automobile rapport $6,3 milliards (€4,75 milliards – opérationnel avant impôts), et le financement $2,4 milliards (€1,8 milliards). Toutefois, le résultat net annuel se monte au total à $20,2 milliards (€15,3 milliards). Le groupe a en effet engrangé 12,4 milliards (€9,4 milliards) au quatrième trimestre, grâce à la libération des montants des taxes prévisionnels dont il n’a au final pas eu à s’acquitter.

On compte aussi dans le registre des événements non reproductibles la vente pour $401 millions (€303M) des activités en Russie à la co-entreprise fondée avec Sollers.

La diminution du résultat du quatrième trimestre est expliquée par la hausse des matières premières, et le recul de l’activité en Europe. La région a en effet enregistré une perte opérationnelle de $190 millions sur la période (€144M), et de $27 millions (€20M) sur l’année. Elle n’est pas seule, puisque la région Asie-Pacifique enregistre une perte de $83 millions (€63M), imputée à une baisse des volumes en Thaïlande en raison des inondations.

Les ventes se sont élevées à 5.695.000 véhicules sur l’année, en progression de 382.000 unités. Le chiffre d’affaires est en hausse de plus de 10%, à $136,3 milliards (103 milliards). Le groupe a par ailleurs encore réduit sa dette de $6 milliards (€4,5 milliards), et elle s’élève désormais à $13,1 milliards (€9,9 milliards). Et il achève l’année avec des liquidités à hauteur de $22,9 milliards (€17,3 milliards – hors lignes de crédits disponibles).

Des résultats qui permettent à Ford de verser environ $2.450 (1.850€) par salarié sur le sol américain, en plus des $3.750 (2836€) déjà versés en décembre pour les résultats du premier semestre.

Pour 2012, le groupe prévoit de maintenir sa part de marché en Europe comme aux Etats-Unis, et d’améliorer le résultat avant impôts de sa branche automobile. La branche financière devrait engranger des bénéfices moins élevés, et au final le résultat 2012 est attendu au même niveau qu’en 2011. Au niveau mondial, Ford prévoit en 2012 d’investir entre $5,5 et 6 milliards (€4,2 et 4,5 milliards) pour le développement et le lancement de nouveaux modèles.

Ford Resultats2011 Résultats financiers : Ford

Source : Ford

 

 

Source: http://www.leblogauto.com

Les commentaires sont fermés.