- Page 2

  • Sale temps pour le prix des denrées alimentaires de base

     

    Pourrait-on revivre, d'ici peu, les affres de la crise alimentaire de 2007-2008? L'envolée des cours mondiaux des denrées alimentaires, au cours du premier trimestre de l'année 2011, a en tout cas laissé entrevoir le pire. Le léger recul (-1%) observé en mai dernier a diminué un peu la pression: pour combien de temps?

    La FAO (Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture) ne fait en tout pas preuve d'un optimisme à toute épreuve: elle prédit, dans son dernier rapport semestriel, que les prix internationaux des denrées alimentaires de base resteront "soutenus et instables" d'ici au début 2012.

    Des effets sur le portefeuille du producteur et du consommateur...

    Ces prix hauts et volatils sont principalement dûs à l'augmentation du nombre de bouches à nourrir, et à la faible augmentation de la production en raison des caprices du temps et du recul des terres agricoles alimentaires. Le marché des céréales est tellement "tendu", les stocks ont tellement baissé, que la moindre perturbation au niveau de la production a des effets immédiats sur les cours mondiaux. Ainsi, si les pluies devaient se faire trop peu – ou trop – nombreuses durant les prochaines semaines en Europe et en Amérique du Nord, les rendements du maïs et du blé en seraient affectés. Ce qui entraînerait inévitablement l'augmentation des cours. Laquelle, à son tour, se répercuterait inévitablement sur le budget des éleveurs. L'alimentation du bétail, riche en céréales, représente 60 à 80 % de leurs charges; pour compenser la hausse des coûts de production, ils pousseront évidemment à l'augmentation des prix de la viande. D'autant plus que les foyers de maladies animales ont contribué à limiter l'expansion de la production de viande qui en 2011, ne devrait dépasser celle de 2010 que d'un petit pourcent.

     

    Tout le monde n'est pas égal face à l'adversité. Les puissants groupes alimentaires s'adaptent sans trop de mal à la situation: ainsi, McDonald's prévoit d'investir 1 milliard de dollars ces prochaines années pour réaménager quelque 5000 de ses établissements, espérant qu'un cadre plus agréable fera oublier aux consommateurs la hausse du prix du Big Mac. Lors de la précédente période de forte inflation alimentaire au niveau mondial, en 2007-2008, General Mills, qui produit notamment la marque de céréales Cheerios, avait augmenté substantiellement ses prix, ce qui ne l'a pas empêché d'augmenter également sa part de marché! De toute évidence, les poids lourds encaissent le choc de la hausse des cours mondiaux plus facilement que les petits producteurs et que les consommateurs...

    ... et une catastrophe pour les pays en développement

    Un souci dans un coin du globe a des répercussions jusqu'à l'autre bout de la Terre, et ceux qui paient le prix le plus fort sont les plus pauvres de la planète. Que l'on se souvienne des incendies qui ont dévasté une large surface de la Russie, en été 2010: leurs effets ont été ressentis jusqu'au Mali. En arrêtant ses exportations de blé suite à ces incendies, la Russie a contribué à faire grimper les cours mondiaux des céréales et, par conséquent, le prix du mil, céréale fort prisée en Afrique de l'Ouest. Or les paysans africains produisent de moins en moins: beaucoup d'entre eux vont tenter une vie meilleure en ville. Ceux qui restent sont, bien souvent, contraints de vendre à l'avance et à bas prix leurs récoltes. Au moment de la "soudure", lorsqu'ils doivent eux-mêmes acheter des céréales en attendant que leurs cultures soient mûres, ils les paient en revanche au prix fort, s'enfonçant ainsi toujours davantage dans la pauvreté et l'insuffisance alimentaire. "La persistance des niveaux élevés des cours mondiaux représente une menace pour de nombreux pays à faible revenu et à déficit vivrier", affirme ainsi David Hallam, expert à la FAO. Ces pays-là, en effet, verront probablement leur facture de produits alimentaires importés augmenter de 27 à 30 % - soit de plus du quart - cette année par rapport en 2010..

     Source Crioc

    http://www.crioc.be 

     

     

  • La robe en Chocolat d'Audrey Pulvar

    La journaliste Audrey Pulvar à croquer dans une robe en chocolat, réalisée par le chocolatier Vincent Guerlais et la styliste Marianne Galland. C'était lors du défilé ouvrant le 18e Salon du Chocolat, le 30 octobre. Avis aux gourmands : la grand'messe du cacao et de ses dérivés se tient jusqu'au 4 novembre porte de Versailles, à Paris. (AFP PHOTO MIGUEL MEDINA)
    qerere.jpg 


  • Votre voiture a-t-elle été récemment visitée, par des voleurs à Waremme ou dans les alentours?


    La Police de Waremme ayant récemment élucidé plusieurs vols dans des véhicules, se retrouve avec plusieurs objets dont les propriétaires ne sont pas encore identifiés. 
    Si vous avez été victime récemment de ce genre de vol, n'hésitez pas à vous présenter au commissariat de Waremme entre 9 et 10h du matin pour voir si des objets vous appartenant ont été retrouvés.

  • Les communes de Crisnée et Oreye imposent aux prostituées de se déclarer à la police


    Les communes de Crisnée et Oreye, deux communes situées en province de Liège, qui comptent sur leur territoire des maisons de joie, ont décidé d’instaurer un nouveau règlement communal. Celui-ci imposera aux personnes travaillant dans des bars de prostituées de se déclarer auprès du commissariat de police de la zone locale.

    Lire la suite

  • Le secret du bonheur en 10 points

    1. Accuser les autres
    L’erreur est humaine, soit ! Nous osons tenir les autres pour responsables de nos problèmes. Prenez vos responsabilités quand les choses se passent mal et ne reportez pas la faute sur autrui.

    2. Imposer
     On vous trouve chouette pour qui vous êtes, et non pas pour vos fringues, à moins que vous ne vouliez d’une relation superficielle ? Des relations pures, par contre, vous rendent bien plus heureux et elles naissent lorsque vous cessez de vouloir impressionner les autres. Restez vous-même !

    3. S’accrocher
    Vous êtes peu sûr de vous, vous avez peur, souvent vous vous attachez à ce que vous connaissez. Même si l’on sait que ce n’est pas la meilleure solution. Cela ne rend vraiment pas plus heureux. Vous le devenez en quittant votre zone de confort et quand vous essayez d’atteindre ce que vous désirez profondément. Même si cela ne marche pas, l’avoir tenté fera que vous vous sentirez mieux.

    4. Interrompre
    Couper la parole à quelqu’un pour en place une, c’est tout simplement impoli. Concentrez-vous sur ce qu’ils disent et posez-leur des questions afin d’être sûr d’avoir bien compris et de pouvoir rebondir sur leurs paroles. Ils vous seront reconnaissants et vous aurez instantanément un sentiment de joie.

    5. Se plaindre
    Se plaindre continuellement sur ce jour de con ou sur tout ce qui va mal dans sa vie, on fait mieux franchement, c’est ainsi qu’on se sent moche. Si cela ne se passe pas bien, ne perdez pas votre temps à vous plaindre. Utilisez cette énergie pour au contraire essayer d’améliorer la situation. A moins que vous ne vouliez vous lamenter éternellement… Ne parlez pas de ce qui ne va pas, mais de ce que vous allez faire pour que cela aille mieux.

    6. Contrôler
    Le seul que vous puissiez vraiment contrôler, c’est vous-même. Il est inutile de contrôler les autres, tenez-vous-en à vos propres objectifs et avis. On ne veut pas tous la même chose dans la vie. Mais si vous voulez vraiment embêter les autres alors cherchez des individus qui ont les mêmes buts que vous.

    7. Critiquer
    La critique est facile. Les autres sont juste différents ; ni mieux ni pires, juste autres. Les différences s’apprécient. C’est toujours mieux que de rester branché sur les manquements des autres. C’est ainsi que l’on a une meilleure image des autres et de soi.

    8. Prêcher
    Plus haut vous montez, plus vous penserez tout savoir et vouloir raconter aux autres tout ce que vous savez. Mais personne n’aime les prétentieux alors laissez vos sermons de côté.

    9. Gémir
    Apprenez de vos erreurs et des fautes des autres. Arrêtez de gémir et avancez. Quelque chose qui se passe mal vous offre la chance d’apprendre quelque chose de nouveau. Le passé est une bonne école de vie. Si vous analysez tout ce qui s’est mal passé, vous pouvez mieux appréhender ce qu’il vous reste à faire à l’avenir.

    10. Craindre
    On a tous nos angoisses. Sur ce qui peut ou non se passer. Sur ce que nous ne pouvons changer. Ou sur comment nous regardons les autres. C’est plus simple de reporter les décisions difficiles, d’attendre le bon moment ou d’enquêter un peu plus. Mais entretemps des jours, des semaines, des mois, voire des années se passent sans que l’on ait décidé quoi que ce soit. Ne laissez pas les choses se passer ainsi et ne permettez pas à vos doutes de vous freiner. Quoi que vous prévoyiez de faire, quoi que vous désiriez, commencez aujourd’hui à le réaliser. Mettez vos peurs de côté, et faites quelque chose, avant qu’une autre année ne se soit passée.

     

    Sources : Inc.com 

  • Le jogging de Saint-Georges, c'est le 4 novembre

    sdgfsdgsdgsdgsd.jpgLa 3e édition des Côtes du Dragon et des Plates Côtes.
    Ces deux jogging repris respectivement dans le calendrier du Challenge Hesbignon (10,9 km à 10h15) et reconnu par Je cours pour ma forme (5 km à 10h) sont organisés par www.jogging.org et www.forumjogging.be avec le soutien de la commune de Saint-Georges et de l'ASBL ASSG.

    Pour plus d'info